24 Sep 2021

Séminaire de rentrée Guidel 2021 : « Quelle place pour l’élu local ? »


Comme chaque année, l’Institut de Formation des Élus Démocrates vous convie à son séminaire national de formation intitulé « Quelle place pour l’élu local ? », les 24, 25 et 26 septembre prochains à Guidel, près de Lorient.

Cette rencontre est l’occasion pour les élus démocrates de se former et d’échanger sur les grands enjeux qui touchent les responsabilités qui sont les vôtres. Il s’agit d’un moment privilégié d’apprentissage pour vous permettre d’exercer pleinement votre mandat mais aussi pour préparer les futures échéances locales.

Cette année, notre rendez-vous abordera notamment les thèmes de la place de l’élu local dans la société, de l’agressivité et de la violence croissante auxquelles il doit faire face, en passant par l’usage des nouveaux moyens de communication à la culture, des finances publiques à la responsabilité de l’élu, de la prise de parole au développement personnel. L’objectif de cette rencontre est de répondre à vos questions et à vos besoins lors des nombreuses formations et coachings proposés.

Attention, compte-tenu du contexte sanitaire, les places sont plus limitées que les années passées. Nous vous recommandons donc d’entreprendre vos démarches d’inscription le plus tôt possible.

 

Comment s’inscrire ?

Le droit à la formation garanti aux élus locaux est couvert par deux dispositifs législatifs :

  • le droit à la formation assuré par la collectivité, instauré par la loi 92-108 du 3 février 1992 ;
  • le droit individuel à la formation (« DIF-Élus ») instauré par la loi 2015-366 du 31 mars 2015.

Ces droits sont complémentaires et sont ouverts aux élus locaux, qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition, d’une grande comme d’une petite collectivité. Il s’agit d’un droit pour tous, un droit qu’il convient de faire respecter.

Le droit « classique »

Inscrit dans le code général des collectivités territoriales depuis 1992, le droit à la formation est financé directement par le budget de votre collectivité.

Ce droit à la formation constitue donc une dépense obligatoire pour les collectivités et les EPCI, pourvu que l’organisme de formation soit agréé par le ministère de la Cohésion des territoires, ce qui est le cas de l’IFED. Il revient à l’élu de choisir librement les formations qu’il souhaite suivre. Une collectivité ne peut donc pas refuser à l’un de ses élus une demande de formation.

Pour faire valoir son droit à la formation « classique », l’élu doit soumettre une demande de formation à sa collectivité, par le biais du formulaire d’inscription fourni par l’IFED. Une fois la demande acceptée, une convention de formation bipartite est établie. Les frais de formation sont alors pris directement en charge par la collectivité. Les frais de déplacement et de séjour peuvent soit être inclus dans la convention entre l’IFED et la collectivité, soit avancés par l’élu stagiaire et remboursés par la collectivité.

Notre équipe se tient à votre disposition pour vous assister au 01 53 59 20 70.

 

Le DIF-Élus

Le DIF-Élus est un droit personnel à la formation, géré et payé par la Caisse des Dépôts et Consignations et non par votre collectivité.

Il s’agit d’une alternative au droit classique à la formation et s’exerce indépendamment de votre collectivité.

NB : le DIF-Élus est actuellement en transition depuis un système de « droits en heures » vers des« droits en euros », à la suite de l’ordonnance du 20 janvier 2021 portant réforme de la formation des élus locaux. Les nouvelles modalités de financement par le DIF-Élus seront connues le 23 juillet prochain. Le délai d’instruction des demandes de financement par la Caisse des Dépôts et Consignations étant de deux mois, nous vous recommandons donc fortement de vous inscrire via votre collectivité.

 

Protocole sanitaire

L’accès au site nécessite la présentation d’un certificat sanitaire numérique ou sur papier (preuve de vaccination ou d’un test RT-PCR ou antigénique négatif de moins de 48h au moment du contrôle ou preuve de rétablissement).